Les rapports IAASTD : une approche holistique de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Hans R. Herren – IAATSD

 

Résumé exécutif

 

« Agriculture at a Crossroads » (L’agriculture à la croisée des chemins), la série de rapports de l’Évaluation internationale des connaissances, des sciences et des technologies agricoles pour le développement (IAASTD), a été lancée lors du sommet de Johannesburg sur le développement durable de 2002 et a clôturé son ultime séance plénière en avril 2008, lors que laquelle les rapports ont été acceptés par 59 pays et salués par trois autres. Cette série est le fruit de six années de consultations, de recherches et de rédaction par un groupe de parties prenantes unique, dirigé par un bureau composé de représentants des quatre coins du monde des agences internationales de développement, des gouvernements, de la société civile, des décideurs politiques, du monde scientifique et du secteur privé.

 

Fruit de onze réunions de parties prenantes dans le monde, la question essentielle traitée par les rapports est l’amélioration des connaissances, des sciences et des technologies agricoles afin de réduire la famine et la pauvreté, d’améliorer la santé et la nutrition, de garantir la subsistance rurale et de réduire les inégalités tout en protégeant l’environnement.

 

Cette question couvre des domaines très larges, de la production alimentaire à la consommation, avec

toutes les étapes intermédiaires et leurs conséquences passées, présentes et futures. Les rapports, au niveau mondial et régional, se penchent sur la multifonctionnalité de l'agriculture et sur son rôle au sein de la société, de l'économie et de l'environnement, tout en mettant l'accent sur sa place particulière dans la lutte contre la pauvreté, et donc contre la famine et la mal-/sous-nutrition, afin de garantir la sécurité alimentaire dans un avenir incertain, marqué par le changement climatique, la perte de biodiversité et la hausse des prix de l'énergie. Le rapport met également l’accent sur les femmes dans l’agriculture et leur rôle essentiel pour la santé et la nutrition.

 

Le rapport appelle à changer la donne et les pratiques agricoles non durables actuelles, tant dans les pays développés qu’en développement. Il n’est plus question de laisser les choses suivre leur cours si nous voulons garantir la qualité et la quantité alimentaire nécessaires afin de nourrir une population grandissante avec des besoins de plus en plus grands et diversifiés. À moyen et à long terme, avec l’impact inattendu du changement climatique sur l’environnement dans lequel nous obtenons notre nourriture, la nourriture de nos animaux, nos fibres et nos carburants, il deviendra de plus en plus urgent d’opérer une transition vers des pratiques durables permettant non seulement de préserver les sols, l'eau et la diversité environnementale et biologique, mais également de les améliorer.

 

Les rapports IAASTD envisagent la sécurité et la souveraineté alimentaires (ainsi que de leurs implications majeures sur la nutrition), comme les bases d'une action immédiate vers des pratiques agricoles durables telles que l'agriculture biologique, l'écologie agricole, la diversification des cultures, la génétique animale, les bases de variétés et d’espèces, et le renforcement de l’investissement, de la recherche à l’éducation en passant par l’extension, les infrastructures et les institutions.

Go back