Scénarios potentiels dans les APE et implications pour le processus d’accords continentaux de libre échange

SOS Faim

Au cours des 3 dernières décennies, les pays africains ont bénéficié d'un accès préférentiel au marché européen dans le cadre des accords de Lomé et de Cotonou. Les APE vont modifier dramatiquement cette relation. L'Afrique est appelée à ouvrir son propre marché et les APE sont basés sur le principe de la réciprocité; ils sont légalement contraignants, sans date de clôture.

 

L'agriculture constitue le pilier de l'économie africaine et le moyen de subsistance de la majorité de sa population. Elle est l'activité principale de plus de 60% de la population de l'Afrique subsaharienne et représente plus de la moitié du PIB de certains pays. Ce n'est qu'au cours de la dernière décennie que les mouvements paysans et la société civile ont commencé à lancer un appel à la souveraineté alimentaire.

 

L'UE affirme que les consommateurs africains tireront profit des APE grâce aux produits alimentaires à bas prix importés d'Europe. Mais, en réalité, qui en profitera? L'alimentation et l'agriculture sont des intérêts nationaux stratégiques dont la charge ne peut être confiée aux entreprises et gouvernements étrangers. Au lieu de gérer de manière efficace ses ressources naturelles et de générer une valeur ajoutée, l'Afrique risque de se voir confiner dans sa tendance actuelle, et d’être simplement considérée comme une source de matières premières.

 

A travers les politiques commerciales, l'UE a effectivement bloqué les produits avec une valeur ajoutée. Un accord de libre-échange avec l'UE aura un impact non seulement sur les relations commerciales au plan régional, mais il va également limiter l'espace national en matière de politiques de soutien à l'agriculture et la souveraineté alimentaire. Il faut exiger que le gouvernement tienne compte du droit à l'alimentation et à la sécurité alimentaire dans les négociations sur tout accord commercial. Et assurer que les politiques locales permettent aux petits exploitants agricoles d'avoir accès aux marchés locaux et régionaux.

 

Pour en savoir plus

Go back