En souvenir du premier président d’AEFJN

P. Wim van Frankenhuijsen (SMA)

Le 2 janvier 2014, P. Wim van Frankenhuijsen SMA, premier président d’AEFJN, est décédé à Cadier en Keer (Pays-Bas). La Secrétaire Exécutive d’AEFJN, Sr. Begoña Iñarra était présent à ses funérailles pour signifier la gratitude du réseau pour son engagement envers plus de justice dans les relations entre l’Afrique et l’Europe. 

 

Fr. Wim et AEFJN

 

Le Père Wim, SMA, fut une figure clé dans la fondation d’AEFJN. Après avoir travaillé 25 ans dans  l’éducation au Ghana, il fut nommé à Rome. En 1986, le Supérieur général de la Société des Missions Africaines (SMA), demanda au P. Wim van Frankenhuijsen, SMA, secrétaire exécutif de la Commission Justice et Paix (JP) de l’USG[1]/UISG[2] d’étudier la faisabilité d’établir un réseau Afrique Foi et Justice en Europe, semblable au réseau américain. Cela semblait une mission impossible, mais Wim était animé par un immense amour pour les peuples d'Afrique et il était convaincu de l'impact négatif des injustices économiques sur la vie des peuples africains. Wim croyait que l'impossible deviendrait possible grâce à l'engagement d’autres missionnaires. Wim releva le défi et invita quelques personnes à former une commission Ad Hoc. Parmi les membres figuraient Sœur Helene O'Sullivan, de Maryknoll, Directrice associée de SEDOS, et quelques membres de la Commission JP de l’USG/UISG, notamment le P. Herman Wijtten, à l’époque coordinateur de JPIC pour les SVD, et un véritable compagnon dans la promotion et la lutte pour la justice et la paix.

 

Wim van Frankenhuijsen alla à Bruxelles et Strasbourg pour rencontrer des personnes et des organisations afin de choisir l’endroit le plus approprié pour établir le secrétariat du réseau. Finalement il fut décidé de cibler en premier lieu la Commission Européenne à Bruxelles et en second lieu le Parlement Européen. Comme il semblait difficile de démarrer un nouveau bureau de lobbying et de plaidoyer, pour une plus grande efficience, il fut décidé d’opérer en tant que Bureau d’Afrique du Service œcuménique européen pour le développement (EECOD).

 

Finalement, le 13 juin 1988, après un processus de plus de deux ans, des représentant(e)s de 13 congrégations / instituts se rassemblèrent au bureau de SEDOS pour la fondation officielle du Réseau Afrique Europe Foi et Justice (AEFJN). Neuf personnes furent choisies parmi les membres pour former le comité exécutif et le P. Wim fut élu président du Comité exécutif. Il fut décidé que le (la) Secrétaire exécutif(ve) deviendrait le dixième membre de ce comité. Les diverses propositions du comité Ad Hoc furent présentées et approuvées. AEFJN était fondé! Le 1er janvier 1989, le premier secrétaire exécutif, le P. Frans Thoolen SMA, commença son travail au bureau d’Afrique d’EECOD à Bruxelles.

 

La coopération avec EECOD n’était pas toujours aisée et le P. Wim van Frankenhuijsen, en tant que président du Comité exécutif, alla souvent à Bruxelles pour faciliter les relations et pour aider le P. Frans à poser les fondations d’un bureau qui fonctionnerait efficacement. Les défis étaient nombreux : comment entrer en contact avec les membres en Europe aussi bien qu’en Afrique, comment choisir les problèmes prioritaires, comment élaborer des programmes d’action, etc. En 1992 Frans Toolen publia le premier document d’opinion sous le titre "Modèles de développement occidentaux et petits fermiers en Afrique".

 

Dans la difficile tâche de Secrétaire de justice et paix des Unions des Supérieurs Généraux (USG / UISG ) et plus tard comme président de AEFJN Fr . Wim se montra très perspicace dans sa vision globale des questions de JP. Il n'avait pas peur d'exposer les problèmes, même si ses déclarations provoquaient parfois des conflits avec des supérieurs majeurs ou même avec des officiels du Vatican. Il était un homme d'équipe qui parfois pouvait aussi aller de l’avant.

 

En 1995 Fr. Wim fonda l'antenne néerlandaise de AEFJN dont il est devenu son premier président.

 

Wim tu nous as laissé un héritage extraordinaire et un défi pour l'avenir. Merci pour ce que tu as fait pour AEFJN et regardes-nous du ciel.

 

Herman Wijtten SVD  



[1] USG, Union des supérieurs majeurs

[2] UISG Union Internationale des supérieures générales des religieuses.

Go back